Poutine, cet anti-modernisateur

Le président russe Vladimir Poutine, par son rejet de l’Occident, prouve qu’il n’est en rien l’héritier des grands modernisateurs russes, comme l’ont été Pierre le Grand ou Mikhaïl Gorbatchev, relève l’écrivain et éditeur François Berger.

14 sept. 2022, 16:00
Vladimir Poutine invoque la défense de la religion orthodoxe pour justifier ses visées nationalistes, note François Berger.